jeudi 12 février 2009

Vous plaisantez monsieur Tanner

J'aime bien comparer un projet informatique à un projet de construction de maison. Juste pour souligner le...décalage.
Imaginez, une fois votre maison construite, que vous ne soyiez pas sûr que les murs puissent tenir debout plus d'un an. Alors, vous prévoyez une aile dédiée aux maçons. Ils habiteront chez vous pour qu'ils puissent colmater tous les jours les imperfections de leur propre travail.
Un exemple: aujourd'hui, le résultat de l'audit compris dans le contrat de TMA, indique que le bidet des toilettes du 1er, risque de s'effondrer dans le séjour au rez de chaussée. C'est très embêtant et ce n'est pas normal mais vous remerciez votre sous-traitant d'avoir été proactif. Car au fond c'est un peu votre faute. Vous auriez du opter pour du béton armé de bonne qualité avec un contrat de support « Platinum », au lieu de vous servir gratuitement dans la carrière désaffectée à ciel ouvert de votre région.
On vous dresse un devis et on vous propose un « backup »: durant les travaux, vous pourrez vous soulager chez les voisins. Le service est dégradée et externalisé mais reste dans la limite de la QoS. Une preuve quand même rassurante de résilience de votre SI.
Un jour vous décidez de construire une cabane dans votre jardin pour y entreposer votre matériel de jardinage. Devis de projet (hors contrat de TMA). Votre fournisseur en profite pour « expérimenter » une nouvelle organisation très à la mode, conseillée par un cabinet de consulting de renom (évidemment vous n'en savez rien). Le prix est cependant très compétitif. La raison: pour rogner sur le coût de la main d'œuvre, la cabane sera construite en Égypte et sera ensuite transportée jusque dans votre jardin. Une fois sur place, les rangements intérieurs ne vous conviennent pas. Ce n'est pas ce qui était prévu au départ, on ne vous avait montré jusque là que l'aspect extérieur. Retour en Égypte. Pour votre sous traitant c'est la banqueroute, les délais s'allongent, vous lui intentez un procès, vous vous séparez à l'amiable grâce à la brochette d'avocats qui vous ont coûté une fortune. Mais il y'a une note positive: vous avez retenu la leçon et capitaliserez pour le futur. Et puis vous êtes déjà heureux de ne pas payer des indemnités de résiliation de contrat. Vous optez pour une autre équipe de maçons. Ils vont construire la cabane directement dans votre jardin...et logeront chez vous entre temps. Pour leur commodité, vous allez aussi investir dans une machine expresso et un bon stock de dosettes, car vous avez d'autres projets en tête!
Là, le drame: vos finances sont en berne, le banquier bloque vos comptes et votre femme, excédée, demande le divorce. Vous quittez la maison sans vos boutons de manchettes après y avoir consacré toute votre énergie. Il ne restait que cette maudite cabane à terminer et vous auriez pu entamer la certification ISO 20000! C'est injuste! Mais vous allez rebondir. Vous actionnez votre réseu et fort de votre expérience, on vous propose un poste...de contermaitre dans une entreprise de maçonnerie. Avec un peu de chance, vous arriverez à séduire une riche bourgeoise qui vous accueillera sous son toit...dont vous aurez supervisé l'isolation.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire